La vie du projet

Dépaysement garanti en terres minières

Par Sebastien BERNARD, publié le lundi 8 octobre 2018 09:43 - Mis à jour le lundi 8 octobre 2018 14:00
pise.JPG
En un coup d'oeil vous avez certainement pensé que l'Italie venait illustrer ce nouvel article. Mais en réalité, cette photographie a été prise... à Bruay la Buissière ! Toutes les explications sur cet incroyable projet.

(image d'illustration : illustration article école élémentaire Marmottan - Bruay la Buissière)

Cet édifice incliné vous rappelle forcément quelque chose, et il est possible que vous vous demandiez ce que vient faire cette photographie sur le portail de l'ENT Bassin Minier. La réponse est à aller chercher à Bruay la Buissière !


C'est le remarquable aboutissement d'un projet interdisciplinaire que nous fait partager l'école élémentaire Marmottan de Bruay la Buissière (circonscription de Bruay la Buissière) sur le portail public de son ENT.

Tout débute dans la classe de CM2 de Monsieur Lemaire : les élèves ont tout d'abord étudié l'UNESCO en classe, en s'intéressant aux différents sites référencés dans le monde. Cette séance a permis de découvrir la richesse et la pluralité des sites inscrits, ce qui a amené l'enseignant à faire la transition vers le site classé au patrimoine mondial sans nul doute le plus connu des élèves de sa classe, sans qu'ils n'aient forcément tous connaissance de cette inscription : le Bassin Minier du Nord-Pas de Calais.

Il faut préciser que le Bassin Minier est un concept très significatif pour l'équipe pédagogique et les élèves de l'école Marmottan, située au coeur de la célèbre cité des électriciens de Bruay la Buissière.

Retour aux sites internationaux pour les CM2, avec l'étude détaillée de la Piazza del Duomo de Pise (Italie), et en particulier de son célèbre campanile, plus connu sous le nom de "Tour de Pise".
En marge des éléments culturels et géographiques, cette analyse fut également l'occasion de prendre part à une séance de géométrie décrochée, puisque la forme de cette oeuvre architecturale fut prétexte à travailler les notions de parallélisme, de perpendicularité ou encore de diagonale.

Mais le projet ne s'arrête pas là. Une fois que la Tour de Pise n'avait plus de secret pour les élèves, l'école a eu le privilège de pouvoir faire intervenir deux artistes plasticiens. Ces derniers ont pris part à deux demi-journées de classe, qui ont servi à la construction des éléments de l'édifice, enfants comme professionnels habités du souci du détail pour parfaire cette activité d'arts visuels à (très) grande échelle.

La conclusion du projet se tint le samedi 15 septembre au matin. Huit élèves volontaires ainsi que trois parents ont fait le déplacement hors temps scolaire pour participer à la dernière étape : l'assemblage de l'édifice. Ils ont ainsi contribué à ériger une Tour de Pise plus vraie que nature à l'extérieur de l'école.

Le résultat est tout bonnement bluffant ! En utilisant l'ENT à des fins de communication publique sur ce projet, l'équipe pédagogique de l'école Marmottan offre aux visiteurs la possibilité d'admirer cette oeuvre d'arts visuels, qui mérite véritablement le coup d'oeil.