La vie du projet

Le voyage de Kanata

Par admin www, publié le mercredi 9 janvier 2019 08:11 - Mis à jour le mercredi 9 janvier 2019 10:28
Kanata4.JPG
Via le blog de classe, les équipes ont la possibilité de relater divers projets qui prennent vie avec les élèves. Nouvel exemple riche à l’école maternelle de Givenchy en Gohelle, avec un projet qui quitte bien largement les murs de l'école

(image d'illustration et photographies de l'article : école Jacques Prévert [photographies retravaillées])


Nous venons de dire au revoir à 2018, et avec cette date une année charnière dans les commémorations historiques du fait principal du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre. Cet évènement a fait naître bon nombre de séquences pédagogiques dans les écoles, et GisemENT de savoirs s’est révélé le support idéal pour la production d’activités en rapport avec la première guerre mondiale, ou pour relater la mise en place des projets sur la partie publique (portail de l’école) ou privée (blog de classe / espace dédié) de l’ENT.
Parmi ces projets, rendons nous dans l’école maternelle Jacques Prévert de Givenchy en Gohelle (circonscription de Liévin). Cette petite commune est fortement associée à l’histoire de la Grande Guerre puisqu’elle fut le théâtre de batailles, et que c’est sur son territoire que s’érige désormais le mémorial de Vimy, le plus important monument canadien en hommage aux victimes. Ce secteur clé dans l’Histoire, à proximité de Notre-Dame de Lorette notamment, est une étape cruciale pour le tourisme de mémoire.





Un an après avoir commémoré le centenaire de la bataille de Vimy, l’occasion pour des centaines de Canadiens de venir dans le village, paré pour l’occasion de plus des 500 drapeaux à la feuille d’érable, la flamme de la paix ne faiblit pas. Et dans la classe des Moyens-Grands de Madame Leclercq à l’école Jacques Prévert, on œuvre à ce que le souvenir s’associe à une multitude d’apprentissages.
Puisqu’il est question d’association, le projet dans cette classe s’appuie sur l’action de l’association « L’Odyssée de la Culture ». Il s’agit d’un groupe de randonneurs qui organise des marches sur les chemins de la mémoire. En vue des commémorations, un parcours de la paix et de l’amitié entre les peuples a été organisé du 4 au 11 novembre dernier à destination des différents cimetières de guerre et mémoriaux. Les randonneurs ne prirent pas la route seuls puisqu’ils furent accompagnés tout au long de leur épopée par Kanata, la mascotte de la classe des Moyens-Grands.
Kanata n’en est pas à son premier périple. Déjà en 2017, elle avait participé au parcours organisé au Canada et en Angleterre sur les traces d’un soldat canadien ayant trouvé la mort lors de la bataille d’avril 1917 à Vimy. C’est donc tout naturellement que la mascotte est repartie en vadrouille, d’autant qu’une étape reliait le 8 novembre Givenchy à Violaines.


Quid de l’ENT dans tout cela ? Sur le blog de la classe qui est destiné aux parents, Madame Leclercq a pu relater les différentes étapes du projet. Cela a débuté par la préparation de la classe, puisqu’il fallait accueillir comme il se doit Kanata et les Odysséens au départ de l’étape givenchyssoise. Une étape qui a fait l’objet d’un article comportant un grand reportage photos ainsi que la vidéo des élèves jouant une version instrumentale et corporelle de « God Save the Queen », l’hymne britannique, en présence de Monsieur Wallace, maire de Folkestone en Angleterre venu faire l’étape du jour avec les randonneurs.
Les élèves ont également confectionné de superbes gerbes de coquelicots et de bleuets que Kanata a pu déposer sur les différents mémoriaux. La dernière a été déposée le 11 novembre sur le monument aux morts de la commune, au sortir de l’expédition. Avec les différentes photos du voyage reçues par la classe, les élèves ont enfin accompagné certains clichés d’une légende écrite sur le tableau blanc interactif.
Ce projet pluridisciplinaire d’une grande richesse a pu s’appuyer sur l’ENT comme d’un carnet de route permettant à différentes productions (textes écrits numériquement par les élèves, photos, vidéos, chansons enregistrées…) de faire vivre au mieux l’aventure de Kanata avec l’Odyssée de la Culture.