La vie du projet

Une approche multisupports : les webradios sur l’ENT

Par admin www, publié le mardi 2 avril 2019 20:17 - Mis à jour le jeudi 4 avril 2019 07:57
Carvin Illus.JPG
Outil de communication, intégrateur d’un enregistreur audio et base de stockage de fichiers : l’ENT possède toutes les qualités pour héberger ces riches projets que sont les webradios. Des démarches qui prennent vie désormais à différentes échelles.

(image d'illustration et photographies de l'article : IEN Carvin / école Boris Vian, sous autorisation [photographies retravaillées])

Lister les vertus pédagogiques des webradios scolaires correspondrait à dresser un registre non exhaustif. Cette activité permet de placer l’oral au cœur de la pratique, et la transdisciplinarité est évidente au sein de chaque projet : la préparation des sujets nécessite de mobiliser de nombreuses compétences langagières (y compris écrites), les thématiques induisent souvent des recherches documentaires ou informatives, numériques ou non, comme elles invitent à exploiter les acquis. Il y a également toute une dimension technique autour de laquelle les élèves deviennent acteurs à chaque niveau, de la conception du projet jusqu’à l’enregistrement et sa publication. Enfin, les webradios présentent l’intérêt supplémentaire de s’adapter très facilement au niveau des classes, ce qui permet de trouver des projets dès la maternelle et sur l’ensemble de la scolarité, jusqu’aux études supérieures. Inutile donc de préciser les possibilités inter-degrés et multi-âges qui s’offrent à chaque initiative de cet ordre.

Point d’orgue de chaque projet, la diffusion est ce qui va faire sens dans l’esprit des élèves. L’émission, le bulletin ou le podcast constituent le produit fini, et peut alors se mettre en place une démarche ritualisée tout au long de l’année (du cycle), en suivant la progression de chacun.
Se pose ainsi la question des modalités de diffusion, tant dans la dimension technique (sur quel support ?) qu’au sujet de la cible (qui peut écouter les enregistrements ?).
Sur l’ensemble de ces sujets, les ENT apportent une réponse adaptée : si le projet ne dispose pas d’un matériel développé, l’enregistreur audio peut être utilisé. Si au contraire les captations peuvent se réaliser par d’autres biais (micro, smartphone…), l’Environnement Numérique de Travail est en mesure de stocker les enregistrements. Enfin par sa dimension de communication, il constitue le meilleur moyen de diffusion, d’autant plus qu’il permet, comme pour n’importe quelle création, de définir des droits d’accès qui garantissent la sécurité du contenu en ouvrant à la seule population souhaitée.


C’est pour toutes ces raisons que sont rapidement apparus sur GisemENT de savoirs des projets de webradios, qui se déclinent à présent à des échelons différents.
À échelle d’une classe pour commencer. Nous ne possédons pas la vue sur l’ensemble des initiatives qui peuvent naitre sur les 890 écoles du Bassin Minier, mais des webradios de classe sont déjà référencées à l’école Claude Monet de Bruay sur l’Escaut par exemple (circonscription de Valenciennes – Bruay sur l’Escaut) ou encore à l’école les Graminées de Lozinghem (circonscription d’Auchel - logo ci-contre).
Les enregistrements peuvent également concerner une école entière, comme ce peut être le cas au sein de l’école Saint Exupéry de Noeux les Mines (circonscription de Béthune 3), qui s’inscrit sur un projet de plusieurs années.



Mais cela peut même aller plus loin : forte des possibilités offertes par l’ENT, l’équipe de l’inspection de Carvin a décidé de lancer sa « radio circo », la webradio de la circonscription, hébergée sur l’espace réservé à l’inspection sur le portail de la DSDEN du Pas de Calais.
Cette webradio de circonscription permet d’associer des classes et des écoles de niveaux différents (de la maternelle au cycle 3), dans l’enregistrement de podcasts ayant pour fil conducteur une thématique commune. Le sujet de l’année passée portait sur l’égalité avec le titre « Des filles et des garçons parlent des garçons et des filles ». En tout, ce sont 28 classes qui ont participé à ce projet, en déposant les podcasts sur l’espace réservé à la circonscription. Ce travail a permis à chaque classe participante d’exploiter la thématique sous un angle librement choisi. Ainsi, entre autres exemples, des élèves de l’école maternelle Emilienne Moreau de Wingles ont évoqué les métiers, tandis que la classe de CE1 de l’école Jules Verne de Carvin a traité des filles et des garçons dans l’école d’autrefois. Chez les cycles 3, citons notamment le travail des CM2 de l’école Louis Aragon de Carvin qui ont réalisé des interviews fictives de sept femmes importantes dans l’histoire.
Au delà des productions orales de chaque classe, les élèves ont pu échanger dans la rubrique créée spécifiquement sur l'ENT: échanger, mutualiser, évaluer pour coopérer.


Nouvelle année et nouvelle thématique : pour 2018-2019, la « Radio Circo » propose le sujet « Moi et les autres, les autres et moi ».
Les activités ont d’ores et déjà débuté dans les classes. Soucieuse d’accompagner les démarches pédagogiques innovantes, la Délégation Académique au Numérique Educatif a prêté à l’équipe de circonscription un kit complet de web-radio pour permettre de développer l’initiative.
La remise de ce matériel (qui servira dans les différentes écoles) s’est tenue à l’école Boris Vian de Carvin, au sein d’une classe de CM1-CM2 particulièrement active dans le projet. C’est à cette occasion que les élèves ont pu présenter leur démarche complète de production d’un micro-trottoir, élaboré en amont autour de trois ateliers : un premier relié à l’étude de la langue avec l’analyse de la phrase interrogative (pour poser correctement les questions), un deuxième sur la Sonothèque pour choisir et enregistrer un jingle libre de droits, et un troisième avec Audacity, où les élèves purent s’initier aux enregistrements vocaux. Après le choix des questions et les premiers essais analysés collectivement, la classe s’est prêtée à l’exercice dans la rue et au sein de l’école maternelle attenante. La production fut finalisée par le montage réalisé avec la classe.

Les web-radios, de classe, d’école ou de circonscription ont le vent en poupe, du fait de leurs forts intérêts pédagogiques. Par ses caractéristiques de production et de communication, pleinement ciblée de surcroit, l’ENT se révèle le parfait compagnon de ces démarches qui fleurissent de plus en plus dans les écoles.


Ci-dessous, avec l'aimable autorisation des personnes référentes, veuillez trouver quelques exemples de réalisation pour le projet « Des filles et des garçons parlent des garçons et des filles ».
Ainsi, découvrez le débat des élèves de Grande Section de l'école La Fontaine sur les couleurs, ainsi que deux épisodes de l'émission "Invisibiliser", créee par les élèves de CM2 de l'école Aragon. Au programme, les interviews de George Sand et Louise Michel.
Bonne écoute à tous !